Accueil Actualités

Sécuriser l’essentiel - Thèmes d'investissement actualisés à septembre 2022 #2

Publié le 15 Septembre 2022 - Mis à jour le 28 Septembre 2022
Edmund Shing
Global Chief Investment Officer at BNP Paribas Wealth Management

Sécuriser l’essentiel: une nécessité

La pandémie de COVID-19 et le conflit en Ukraine ont renforcé et accéléré les méga-tendances en matière de sécurité.

En tête de liste figurent la transition vers les énergies renouvelables et l’identification d’énergies fossiles alternatives aux exportations russes. Dans le même temps, les inquiétudes généralisées liées aux pénuries et au rationnement poussent les gouvernements (surtout en Europe) à réaliser des investissements massifs pour soutenir la transition énergétique sur un horizon de plusieurs années. Il y a deux autres défis, à savoir l’utilisation efficace de l’eau potable (et son accès) et la sécurisation des principales matières premières nécessaires au stockage et à l’efficacité énergétiques. Le conflit entre la Russie et l’Ukraine a également mis en lumière les questions relatives à la sécurité alimentaire. L’utilisation croissante des technologies numériques souligne quant à elle l’importance de la sécurité technologique, notamment la fourniture de semi-conducteurs et d’outils de cybersécurité fiables. 

NOS RECOMMANDATIONS

Les sous-thèmatiques de ce nouveau mégathème sont les suivants :

1. La sécurité énergétique : efficacité énergétique, production d’énergie renouvelable/biomasse, stockage d’énergie et métaux pour batteries, hydrogène, infrastructure pétrolière et gazière, exploration et production de pétrole et de gaz, uranium/énergie nucléaire ;

2. L’eau et les produits de base : entreprises qui fournissent des technologies permettant l’efficacité, le recyclage et la désalinisation de l’eau ;

3. La sécurité alimentaire et les sources d’alimentation alternatives : solutions visant à lutter contre la malnutrition, via une irrigation plus efficace, des engrais et des technologies permettant d’augmenter les rendements agricoles, ainsi que des entreprises luttant contre les gaspillages alimentaires. Alternatives à la viande et alimentation vegan ;

4. La sécurité technologique : semi-conducteurs, cybersécurité, technologie des satellites et réseaux

PRINCIPAUX RISQUES

Énergie, sécurité nationale et croissance durable

L’Europe est un parfait exemple d’un continent au sein duquel les priorités changent, se détournant de l’importation de gaz naturel relativement bon marché de Russie et mettant en exergue la nécessité d’identifier d’autres sources d’énergie et de gaz naturel. La course pour garantir la sécurité énergétique au sein de l’Union européenne est lancée. Elle est en effet devenue une question de sécurité nationale dans plusieurs pays. Par ailleurs, les inquiétudes croissantes à l’égard du changement climatique poussent les gouvernements à investir massivement dans les énergies renouvelables, afin d’accélérer la réduction des émissions de dioxyde de carbone.                                                                                                                                                                                                                                                                                                          

Sécurité de l’eau et des matières premières

Conjointement à une offre inégale et peu fiable, l’augmentation de la demande en eau en fait l’une des ressources les plus précieuses au monde. D’énormes investissements sont nécessaires pour construire et entretenir des infrastructures efficaces et durables, destinées par exemple aux activités de recyclage et de désalinisation. Dans d’autres secteurs, comme l’agriculture, l’utilisation de l’eau doit gagner en efficacité.

Sécurité alimentaire et alimentation alternative

S’agissant maintenant de la sécurité alimentaire, le monde développé a connu un boum de la productivité dans l’agriculture, qui a permis aux prix des denrées alimentaires de baisser régulièrement de 1980 à 2003, puis de 2011 à 2020. L’environnement dans lequel le coût réel (après inflation) des denrées alimentaires était en baisse à travers le monde s’est transformé fin 2020 en un monde dans lequel les prix des denrées alimentaires flambent, provoquant ainsi des troubles civils dans certaines économies en développement.

Le conflit entre la Russie et l’Ukraine a également mis en évidence les problèmes entourant la sécurité alimentaire. Ces deux pays sont en effet de grands producteurs alimentaires, et les sanctions contre la Russie ont contribué à la hausse spectaculaire des prix des engrais. D’importants investissements sont nécessaires pour accroître l’offre et la production de denrées alimentaires en vue d’améliorer la sécurité alimentaire. Nous nous concentrons sur deux parties de la chaîne de valeur alimentaire et surveillons les sociétés activement impliquées dans une production alimentaire durable et respectueuse de l’environnement : i) les innovations dans le domaine de la science agricole, y compris les pesticides et les engrais respectueux de l’environnement et l’agriculture de précision (augmentation du rendement des cultures pour un nombre donné d’intrants nécessaires) ; ii) les producteurs de nouveaux types d’aliments, tels que les produits alternatifs à la viande et les aliments végans.

Sécurité technologique dans la production de puces et cybersécurité

Comme dans d’autres sous-thèmes liés à la sécurité, nous devrions assister à une accélération des investissements dans certains domaines technologiques, tels que la production de semi-conducteurs et la cybersécurité. Jusqu’à présent, la colonne vertébrale de toutes les technologies, à savoir les puces à semi-conducteurs pour le traitement, la mémoire, le stockage et les capteurs, était en grande partie fabriquée en Asie du Sud-Est (par exemple en Corée du Sud et à Taïwan). Le nouvel accent mis sur la sécurité nationale va entraîner la construction de nouvelles usines de semi-conducteurs aux États-Unis et en Europe, afin de garantir l’approvisionnement dans cette industrie extrêmement stratégique. Les cyberattaques ont augmenté ces dernières années, tandis que l’utilisation des technologies numériques est en plein essor depuis l’éclatement de la pandémie de COVID-19 et les confinements qui en ont résulté. En effet, le télétravail et l’expansion rapide des outils virtuels et numériques stimulent la demande de services de cybersécurité. 

Notre expert
Edmund Shing
Global Chief Investment Officer at BNP Paribas Wealth Management
Restez informés

Je souhaite recevoir mensuellement les actualités BNP Paribas Banque Privée sur l’investissement

Tag(s) associé(s) : Marchés financiers  -  Thèmes d'investissement 2022