Accueil Actualités
Investissement

Le Private Equity

Publié le 20 Juillet 2021 - Mis à jour le 20 Juillet 2021
Aline Ritt
Expert Private Equity chez BNP Paribas Wealth Management

Le private equity (littéralement capitaux propres privés ou non cotés ou encore capital investissement) consiste à investir dans le capital de sociétés non cotées en bourse, à différents stade de leur développement. L’objectif de ces investissements est d’engendrer une plus-value en les revendant quelques années plus tard tout en acceptant des risques élevés de perte en capital, inhérents à ce type de produit. Ce sont les investisseurs institutionnels qui à l’origine avaient accès au PE, mais depuis quelques années le produit s’est démocratisé grâce à des structures juridiques adaptées et de plus en plus d’investisseurs privés y accèdent désormais en investissant dans fonds ou directement dans des sociétés.

Devenir actionnaire d’une entreprise locale, européenne ou internationale au travers d’un fonds de Private Equity, ou aider un ami en investissant au capital de sa société sont autant de placements en Private Equity.

Le private equity est une classe d’actif qui a le vent en poupe :  on en entend souvent parler dans les médias, ces derniers mettant par exemple en avant le fait qu’elle permet d’investir dans l’économie réelle ou d’obtenir des rendements parfois élevés. Mais c’est également une classe d’actif qui obéit à des règles bien spécifiques qu’il est important de comprendre avant de prendre une décision d’investissement.

C’est là tout l’objet de cette présentation dont l'objectif est de vous permettre :

Comprendre l’attractivité mais aussi les risques du PE

L’attractivité du PE peut se résumer en quelques chiffres :

Cette performance s’étant accompagnée d’une volatilité inférieure à celle des autres classes d’actif à sous-jacent action ce qui permet d’améliorer, dans une allocation d’actifs, le profil de rendement-risque d’un portefeuille  

Alors quelles sont les raisons de cette surperformance ? Il  y en a plusieurs :

Le professionnalisme des gérants des fonds de PE explique aussi la surperformance de ces investissements. Dotés de profils variés, ils vont apporter toute une palette d’expertises et user de leur influence auprès du management en tant qu’actionnaire soit majoritaire soit significatif, pour optimiser les cashflows et orienter dans une bonne direction la stratégie de l’entreprise 

Evidemment, qui dit surperformances potentielles élevées, dit risque plus élevé également, et le PE n’y fait pas exception. Le PE est ainsi soumis aux risques classiques de taux, de crédit, de contrepartie, mais il est également particulièrement exposé à deux risques bien spécifiques :

Le second est celui de liquidité : les fonds de PE sont investis dans des sous-jacent non côtés comme exposé précédemment. Le fonds à travers lequel l’investissement est réalisé peut donc éprouver des difficultés à céder ses participations dans les délais et à un niveau de prix souhaité ou initialement envisagé. Pour cette raison, il n’y a en général pas de liquidité avant le terme fixé par le fonds. En revanche, des distributions sont organisées par le fonds au fur et à mesure des cessions d’actifs.

Comment fonctionne le Private Equity ?

Il y a plusieurs voies pour investir en Private Equity

Notons également que La plupart de ces fonds sont dit fermés, c’est à dire qu’il y a une période de souscription limitée, de quelques mois à l’issue de laquelle aucun nouvel investisseur n’entrera dans le fonds.

Autre particularité du PE : il est très adapté aux périodes de volatilité des marchés car il bénéficie d’un horizon de long terme ou encore de capital patient puisqu’en moyenne les fonds ont une durée de 8 à 10 ans, leur permettant de mettre en place le projet de l’équipe dirigeante, sans impératifs court-termistes. Le PE permet ainsi de naviguer dans le cycle en saisissant des opportunités pendant les périodes de ralentissement du marché (retraits de cote notamment) et en cédant les entreprises en portefeuille lorsque les marchés se redressent.   

Ainsi :

- pendant la première moitié de la vie d’un fonds, les engagements irrévocables des investisseurs vont être appelés petit à petit, au fur et à mesure que les transactions sont originées.

- puis une fois le portefeuille de participations constitué, le fonds va les gérer, et mettre en œuvre sa stratégie de création de valeur.  - et enfin pendant les dernières années de sa vie, le fonds va organiser la cession des actifs en dégageant le cas échéant des plus-values.  Au fur et à mesure des cessions, les investisseurs vont récupérer leur engagement et au-delà via des distributions réalisées par le gérant.

Un mécanisme spécifique au PE permet en outre de motiver les gérants du fonds à réaliser de belles performances. Il s’agit :

L’offre de Private Equity de BNP Paribas Banque Privée

L’équipe d’experts de PE de BNPP Banque privée s’efforce de sélectionner une large palette de fonds, régulièrement renouvelée selon les principes suivants :

Ils offrent enfin à nos clients le choix d’investir entre différents types de stratégies pour chaque stade de développement

Les opportunités de se constituer un portefeuille diversifié aux côtés des meilleurs gérants sont ainsi nombreuses et BNPP Banque Privée a par ailleurs développé une expertise en termes de structuration qui lui permet :

de rendre ces fonds de PE accessibles dans des contrats d’assurance-vie ou au travers des comptes d’instruments financiers de nos clients à partir de montants relativement faibles.

Qui peut souscrire aux fonds de PE ?

Ils sont accessibles aux clients professionnels au sens de la réglementation. Pour les clients de la banque privée, il s’agit généralement de personnes physiques dont on a vérifié qu’elles connaissaient les principales caractéristiques de cette classe d’actif et qui remplissent deux des trois conditions suivantes :

Certains fonds néanmoins sont également ouverts aux clients dits « non professionnels et BNPP Banque Privée est l’un des rares acteurs de la place à en proposer : il s’agit notamment des fonds dotés d’un label « Eltif » (ou fonds européen d’investissement à LT), du nom du label européen créé en 2015 pour permettre à davantage de clients d’accéder à ces investissements de PE. Et là encore, les clients doivent avoir la connaissance de ce type de produit pour que la banque puisse le leur conseiller.

Voilà donc pour ce tour d’horizon d’une classe d’actif dont j’espère vous avoir convaincu qu’elle était passionnante.

Si vous voulez en savoir d’avantage, n’hésitez évidemment pas à contacter votre banquier Privé.

Tout investissement soumis aux fluctuations des marchés financiers peut varier à la baisse ou à la hausse et présente un risque de perte en capital. Au regard de ce risque, tout investisseur potentiel doit disposer des connaissances et de l’expérience nécessaires pour évaluer les caractéristiques et les risques liés à chaque opération. Par ailleurs, les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Notre expert
Aline Ritt
Expert Private Equity chez BNP Paribas Wealth Management