Accueil Actualités
Investissement

Le futur de l'alimentation et de la sécurité alimentaire - Thèmes d'investissement juin 2021 #1

Publié le 04 Juin 2021 - Mis à jour le 15 Septembre 2021

Moyen-terme, risque élevé

On constate une prise de conscience croissante de l'impact de la production alimentaire et de la chaîne de consommation sur l'environnement et sur notre empreinte carbone. Ces thèmes font partie des objectifs de développement durable (ODD) de l'ONU. Nous prévoyons une forte augmentation de la demande de biens et de services dans ces secteurs.

Les nouvelles tendances en matière d'alimentation et de nutrition sont aujourd'hui axées sur une alimentation saine ainsi que sur les nutraceutiques (aliments possédant des vertus bénéfiques pour la santé), les régimes et produits végétaliens/végétariens dont les substituts de viande à base de plantes. Nous analysons également le rôle de l'innovation dans la production alimentaire pour améliorer la productivité agricole et utiliser moins d'eau, des engrais plus respectueux de l'environnement et pour recycler. Les emballages respectueux de l'environnement et les alternatives aux plastiques offrent également des opportunités.

Demande alimentaire et innovations dans la production

Ce thème concerne plusieurs objectifs de développement durable : « Zéro famine », « Bonne santé et bien-être », « Consommation et production durable » et « Eau ». L'ONU estime que la population mondiale atteindra 9,7 milliards d'individus d'ici 2050. Veiller à ce que la population mondiale soit nourrie de manière durable et respectueuse de l'environnement est l'un des plus grands défis de l'histoire. Ce thème sera une priorité absolue pour les consommateurs, les gouvernements et les entreprises.

La demande de denrées alimentaires dépend de la croissance de la population, mais elle change également de nature. En effet, les tendances récentes de demande suggèrent une réorientation vers les produits alimentaires végétariens ou végétaliens en raison des préoccupations croissantes concernant la santé et la sensibilisation à l'empreinte carbone (voir graphique). 

La production alimentaire est une source majeure de pollution et de consommation d'eau. Ceci est particulièrement vrai pour la production de viande (voir graphique).

Il est donc essentiel de se tourner vers des systèmes de production alimentaire plus durables. Les innovations dans les sciences agricoles, l'agriculture de précision et les moyens visant à réduire les déchets dans la chaîne de valeur contribuent à cet objectif.

Les sociétés agro-alimentaires sont également conscientes de l'impact de leurs produits sur la demande finale et adaptent rapidement leurs gammes pour répondre à ces nouvelles tendances. Par ailleurs, l'appétit croissant des investisseurs institutionnels et particuliers pour l'application de critères ESG dans la sélection de leurs investissements continuera de pousser les sociétés à effectuer les changements nécessaires. 

Des opportunités et des risques

Les solutions d'investissement liées à ce thème concernent principalement les actions. En dépit de la pertinence de cette thématique et de son potentiel de rendement attractif, les solutions d'investissement resteront soumises aux mouvements du marché mondial des actions. Les entreprises liées à ce thème devraient souvent bénéficier d'une notation Environnementale, Sociale et de Gouvernance (ESG) élevée. Ceci devrait permettre de limiter les risques par rapport au marché mondial des actions. 

Gestion de l’eau et techniques d’emballages

L'eau douce ne représente qu’approximativement 3 % de la totalité de l'eau sur terre. Les gouvernements du monde entier sont bien conscients de l'importance de l'eau, en particulier dans la production alimentaire. Optimiser l'utilisation de l'eau et des technologies pour réutiliser et recycler l'eau sera au cœur de la transition vers une économie circulaire dans ce domaine.

La sensibilisation croissante des consommateurs aux conséquences environnementales des emballages (surtout des matières plastiques) sera un autre facteur clé du changement. Ceci est d'autant plus vrai que ce sujet fait l'objet d'une plus grande couverture médiatique.

Principaux bénéficiaires

Les gouvernements comprennent, eux aussi, qu'il est nécessaire d'agir rapidement. La « Nouvelle directive pour les plastiques à usage unique » adoptée en mai 2019 par l'Union européenne fut une étape clé et d'autres pays, comme les États-Unis, suivent le mouvement.

Nous nous concentrons sur trois sections de la chaîne de valeur alimentaire et examinons les sociétés qui contribuent activement à une production alimentaire durable et à la transition vers une économie circulaire :

(1)La demande de nouveaux types d'aliments, tels que les alternatives à la viande et les aliments végétaliens ;

(2)Les innovations dans les sciences agricoles, notamment les pesticides biologiques et les engrais, l'agriculture de précision (augmentation du rendement des cultures pour toute quantité donnée d'intrants nécessaires) ainsi que les technologies de réduction des déchets ;

(3)Un emballage durable grâce à des technologies permettant de réduire et de réutiliser les emballages ainsi que des alternatives aux matières plastiques, etc.

Nous nous concentrerons sur les actions de sociétés opérant dans ces domaines, ou via des fonds gérés activement ou des ETFs.