Accueil Actualités

Le « cloud » a-t-il un avantage pour les investissements ?

Publié le 14 Novembre 2022 - Mis à jour le 14 Novembre 2022
BNP Paribas Asset Management

En cherchant à savoir ce que « l’Ère de la Transformation » signifie pour les investisseurs, nous risquons de nous concentrer uniquement sur les grandes tendances à l’origine de changements économiques importants : l’essor de la Chine, la nécessité de lutter contre le changement climatique et les inégalités, et les conséquences d’une population mondiale croissante.

La plupart de ces thèmes s’appuient sur le potentiel disruptif de la technologie, l’assurance que l’innovation fournira au final les solutions nécessaires pour relever de nombreux défis actuels et futurs à travers le monde. Pourtant, alors que nous sommes nombreux à nous projeter dans cette révolution numérique, le cloud* a subtilement préparé le terrain pour que les entreprises commencent à s’adapter dès aujourd’hui.

Et pour les investisseurs, le cloud est une tendance structurelle à long terme qui peut être exploitée pour dénicher des opportunités dans l’instant présent.

Livraison de technologies à la demande

Le cloud est essentiellement un service de livraison à la demande de ressources informatiques.

Alors qu’auparavant, les entreprises, les gouvernements et les organisations achetaient et maintenaient leur propre infrastructure technologique (serveurs et centres de stockage de données, par exemple), le cloud permet d’externaliser ces services via Internet, en fonction des besoins.

En souscrivant au modèle de paiement à l’usage (« pay-as-you-go ») du cloud les entreprises peuvent accéder à un système d’exploitation évolutif et flexible, régulièrement mis à jour en vue de refléter les dernières innovations logicielles et matérielles. En bref, il permet aux entreprises de s’adapter à un avenir en pleine mutation.

L’usage du cloud a d’abord explosé dans le monde commercial pendant la pandémie, car son offre de commerce virtuel répondait parfaitement à la demande soudaine de télétravail. Pourtant, son adoption généralisée à l’échelle mondiale n’en est encore qu’à ses débuts et son potentiel de croissance demeure important, car il est considéré comme le moteur de la future transformation numérique des entreprises. Les dépenses mondiales des utilisateurs finaux en matière de services de cloud public ont atteint 410,9 milliards de dollars en 2021, mais devraient augmenter de 20,4 % en 2022 pour atteindre 494,7 milliards de dollars, puis 600 milliards de dollars en 20231.

Bien plus qu’une tendance informatique

Dans le domaine de l’investissement, la recherche de sociétés développant des services de cloud ne représente qu’un aspect des opportunités liées à cette technologie, même si les perspectives de croissance y sont intéressantes. Au-delà du secteur technologique, l’adoption du cloud peut permettre à une entreprise de modifier ou d’accélérer son activité tout en réalisant des économies, en améliorant ses systèmes opérationnels, en accédant à des données en temps réel, en adaptant son expérience client et en optimisant son efficacité de manière générale.

Quel que soit le secteur, les entreprises qui investissent le plus dans leurs systèmes et qui sont prêtes à innover et à adopter de nouvelles technologies ont tendance à offrir les meilleurs produits et services. Ainsi, pour les investisseurs en quête des meilleures sociétés, l’identification d’entreprises dotées de systèmes informatiques de pointe, y compris le cloud devrait être une condition préalable.

Les fournisseurs du cloud font de leur mieux pour faciliter cette transition, en examinant de manière approfondie la chaîne de valeur dans tous les secteurs de l’économie pour voir comment le cloud peut accroître l’efficacité. Par conséquent, la gamme de services s’est considérablement élargie ces cinq dernières années – il s’agit désormais davantage de développement de logiciels et d’applications que de la simple externalisation de matériel informatique.

L’avenir du cloud

Grâce à sa capacité à rendre potentiellement d’autres technologies plus légères, plus rapides et plus accessibles, le cloud peut être le pilier d’autres services numériques, tels que les réseaux sociaux, les jeux, les voitures autonomes et l’Internet des objets, et son utilité devrait se trouver davantage renforcée par les futurs réseaux ultrarapides, comme la 5G.

L’amélioration constante des services de cloud permet déjà de diviser cette technologie en différents composants de services, notamment l’infrastructure en tant que service (Iaas), la plateforme en tant que service (Paas) et le logiciel en tant que service (Saas). Toutefois, de nombreux autres domaines devraient bénéficier de la croissance du cloud :

Un profil ESG renforcé

De nombreuses entreprises utilisent des moteurs de calcul de plus en plus puissants, ce qui consomme une quantité importante d’énergie. L’intégration du cloud dans les systèmes d’exploitation technologiques contribue non seulement à réduire les coûts au niveau du matériel et des logiciels requis, mais également à diminuer considérablement l’empreinte énergétique des entreprises. Les entreprises peuvent réaliser de 30 à 50 % d’économies en passant au cloud2. Ces fonds peuvent ensuite être utilisés pour investir par exemple dans l’amélioration de leur profil ESG (environnemental, social et de gouvernance), dans la recherche ou dans le développement de produits.

Avec le cloud les entreprises peuvent également générer beaucoup plus de données dans tous les pans de leur activité, leur donnant ainsi l’opportunité et la possibilité d’apporter des améliorations opérationnelles visant à réduire considérablement le gaspillage dans le système, ce qui est non seulement bon pour l’environnement, mais aussi positif en termes de gouvernance et bénéfique pour les consommateurs.

Une tendance à long terme accessible dès maintenant

Il est souvent impossible pour les investisseurs de filtrer le « bruit du marché » au quotidien, en particulier dans l’environnement d’investissement complexe actuel. Cependant, les tendances structurelles à long terme sont également une source solide d’opportunités.

Le cloud représente l’une de ces tendances. Il offre de nombreux avantages aux utilisateurs de ses services, tant dans le secteur public que dans le secteur privé, et aux investisseurs à la recherche d’un secteur valorisé à plusieurs milliards de dollars dont la croissance n’en est encore qu’à ses débuts.

Chez BNP Paribas Asset Management, nous pensons que le cloud n’est pas seulement une question de technologie, mais s’étend à tous les secteurs, toutes les industries et toutes les zones géographiques, et qu’il soutiendra les solutions à apporter aux changements structurels à long terme auxquels notre monde est actuellement confronté. Selon nous, les entreprises adoptant tout ce que le cloud peut offrir devraient prospérer et être les leaders du marché de demain.

Et notre approche d’investissement ouverte et investigatrice cherche à découvrir les nombreuses opportunités de ce thème innovant et en pleine expansion.

Source : BNP Paribas Asset Management


1https://www.gartner.com/en/newsroom/press-releases/2022-04-19-gartner-forecasts-worldwide-public-cloud-end-user-spending-to-reach-nearly-500-billion-in-2022

2 https://www.bnpparibas-am.com/viewpoint/talking-heads-there-is-nothing-fluffy-about-investing-in-the-cloud/

*Informatique en nuage

Restez informés

Je souhaite recevoir mensuellement les actualités BNP Paribas Banque Privée sur l’investissement

Tag(s) associé(s) : Conseil en investissement