Accueil Actualités
Investissement

La stratégie d’achat en tendance

Publié le 04 Juin 2021 - Mis à jour le 07 Juin 2021
Romain Boimare
Responsable clientèle privée – Portzamparc

Qu’est ce qu’une tendance ?

Une tendance boursière peut être haussière ou baissière (graphique de Danone ci-dessous). Elle se définit par un mouvement boursier clair et plus ou moins durable réalisé par un actif (un titre, un indice, une devise…).

Lorsque la tendance est haussière (en bleu ci-dessous), le cours de l’actif va évoluer au-dessus d’un support oblique (ou des moyennes mobiles 50/100/200 jours (2)) qui lui servira de ligne d’appui. Le cours de cet actif fera des points bas (creux) de plus en plus hauts, et des points hauts (sommets) de plus en plus hauts.

Cela donne donc « un tempo » à un actif et démontre à un instant T, à une période donnée, « ce que veut (ou ce que ne veut pas) le marché ».

Evolution du cours de Danone

Nos réactions dinvestisseurs face à ces tendances

Linfluence des biais naturels

«  Ne pas saisir un couteau qui tombe » ; « les arbres ne montent pas au ciel » ; « pas vendu pas perdu » ; « mieux vaut perdre un doigt plutôt qu’un bras » ; « il faut acheter au son du canon et vendre au son du clairon »…

Il existe autant dadages boursiers quil existe de comportements ou de biais. Chaque adage pourrait s’appliquer à une situation que vous avez déjà vécue en tant qu’investisseur.

Autant d’expériences qui vous sont propres, plus ou moins douloureuses, et qui vont influer sur vos choix et sur votre timing d’investissement.

Parmi ces comportements, vous avez sans doute déjà été dubitatif ou inconfortable sur l’achat d’un titre qui est à son plus haut historique car « ça ne peut pas aller plus haut » et « qu’il y a plus de risque à la baisse que de chance de hausse ».

Par contre, l’acte d’achat est moins complexe lorsque vous renforcez à la baisse un titre que vous déteniez déjà en portefeuille, car l’impression dominante est d’avoir fait une bonne affaire car vous payez le titre moins cher que précédemment et que « ça ne peut que remonter » ou bien parce que le titre que vous traitez est un titre qui vous est familier.

Renault, de 2015 à 2019…..

Pour illustrer ce dernier exemple, sur le graphique ci-dessous (Renault) nous voyons une valeur qui est en tendance baissière depuis quelques mois, et qui vient de perdre 30% sur un an (de septembre 2018 à septembre 2019).

Evolution du cours de Renault de 2015 à 2019

Nous avons volontairement coupé le graphique pour vous laisser imaginer la suite de l’évolution du cours de bourse.

A priori, qu’auriez-vous envie de faire avec cette valeur si vous l’aviez en portefeuille ou bien si vous vous questionniez pour l’acheter ?:

             => Ne faut il pas l’acheter ou renforcer sa position car après une telle phase de baisse, elle ne peut que remonter ? D’ailleurs, le cours a l’air de se reprendre depuis quelques semaines ?

…Renault, de 2019 à 2021.

Nous constatons que le cours a continué de s’enfoncer: après -30% entre septembre 2018 et septembre 2019, le cours reperd -75% entre septembre 2019 et mars 2020.

Nous voyons que le cours du titre était en tendance baissière. Un faux signal haussier a fait repasser le cours au-dessus de la moyenne mobile 200 jours (en vert). Cette dernière a par la suite continué de jouer le rôle de résistance et a bloqué toute velléité de reprise (jusqu’au mois de novembre 2020 et la découverte du vaccin).

Quelle lecture en tirer

La stratégie d’achat en tendance permet d’éviter :

Combattre ces biais par un processus et une discipline : le modèle en tendance

Face à ces divergences comportementales, il est compliqué pour un investisseur de dégager une ligne de conduite efficiente et optimiser ainsi ses chances de réussite. 

Le suivi de tendance permet d’instaurer une rigueur, un systématisme, et ainsi tenter de supprimer toute subjectivité dans le choix des valeurs.

La gravité ne s’applique pas en bourse, ce n’est pas parce qu’une valeur (un secteur) est au plus haut, que sa chute sera plus importante. La correction peut être tout aussi importante pour une valeur qui est déjà mal orientée.

A titre d’exemple, lors du début de la crise de la Covid-19, les secteurs qui ont le plus souffert début 2020 sont ceux qui étaient déjà les moins bien orientés avant le krach (automobile, banque…).

A l’inverse ceux qui ont le plus résisté sont ceux qui avaient déjà une tendance positive depuis des années (luxe, technologie…).

Voici trois exemples de valeurs qui sont en tendances haussières long terme et qui font régulièrement des plus hauts historiques : LVMH, Téléperformance et Microsoft.

Ne pas les avoir achetées avant la crise de février 2020 pour la raison qu’elles étaient déjà au plus haut se traduit aujourd’hui par un manque à gagner d’environ 45% pour LVMH, 30% pour Téléperformance et 35% pour Microsoft.

Les fondamentaux de ces sociétés sont excellents : business modèle, image, résultats, perspectives et relais de croissances…

En achetant ces valeurs, on achète une dynamique boursière et des bonnes nouvelles.

Evolution du cours de LVMH depuis 2016

Evolution du cours de Téléperformance depuis 2016

Evolution du cours de Microsoft depuis 2016

On peut faire une analogie avec un élève qui a de très bonnes notes au collège: statistiquement il aura toutes les chances de continuer d’être un bon élève au lycée.

L’objectif poursuivi est de sélectionner les valeurs qui disposent de la meilleure tendance boursière d’après notre modèle de tendance BCAP(1)  puis d’analyser les fondamentaux de ces sociétés afin de les sélectionner, ou non, au sein d’un portefeuille.

Statistiquement, une tendance en cours a toujours plus de chance de continuer que de s’arrêter.

Une valeur qui fait un plus haut a plus de chance de faire un nouveau plus haut que de baisser.

Le suivi de ce modèle de tendance peut donc permettre :

Conclusion : Trend is your friend… mais….

S’il il n’y a pas de martingale en bourse, le suivi de tendance permet de s’appliquer une discipline de gestion et ainsi éviter de se faire déborder par l’émotion que procure les marchés financiers.

L’objectif sera double :

Le suivi de tendance peut parfois se révéler être une stratégie qui sous performe certaines phases de marché notamment les phases de rotations sectorielles (lorsque les valeurs avec beaucoup de retard effectuent une phase de rattrapage) ; ou bien lors de certains mouvements de « respirations » (lorsque le cours d’un titre redescend tester son support afin de rebondir dessus).

Ce modèle demande donc un suivi afin de repérer un éventuel retournement de tendance, tout en s’abstenant de prendre une décision de vente uniquement parce que le titre est en plus-value ou bien en moins-value dans votre portefeuille. Cette notion étant très subjective.

Le modèle en tendance de Portzamparc BCAP(1)  permet donc de suivre tout le cycle de vie d’une valeur au sein de votre portefeuille, de l’acte d’achat, à l’acte de vente.

Bien que simple à appréhender, le modèle est difficile à tenir sur la durée, nous pensons que la solution pour pouvoir le faire est d’être régulièrement accompagné.

(1) Modèle BCAP: Retrouvez la cartographie des valeurs suivies ainsi que notre philosophie d’accompagnement en Bourse sur  https://expertsbfi.com

(2) Moyenne mobile (MM50 ou 200) : Donne le cours moyen d'une valeur sur une période donnée (50 jours ou 200 jours). Elle est appelée mobile car son calcul est effectué jour après jour.

Notre expert
Romain Boimare
Responsable clientèle privée – Portzamparc