Accueil Actualités
Actualités BNP Paribas Banque Privée

La politique de vote de BNP Paribas Asset Management

Publié le 11 Décembre 2020 - Mis à jour le 14 Décembre 2020

Chez BNP Paribas Asset Management (BNPP AM), la filiale de gestion des fonds d‘investissements de BNP Paribas, nous nous engageons à utiliser l'épargne que vous nous confiez pour contribuer, à travers nos décisions quotidiennes d‘investissements, à la mise en place d‘un avenir plus durable.

Un pas de plus a été franchi en 2019, nous nous sommes engagés à mettre le développement durable au cœur de notre stratégie, en intégrant des pratiques d‘investissements responsables et durables dans tous les fonds ouverts proposés aux investisseurs particuliers.

L‘approche d‘investissement durable de BNP PARIBAS AM s‘appuie essentiellement sur les piliers ci-après :

Toutes les entreprises dans nos univers d‘investissement sont ainsi évaluées et sélectionnées sur la base de ces critères, en sus des critères financiers habituels. Par exemple :
• Environnement : empreinte carbone, politique déchet, préservation de l‘environnement…
• Social : politique vis-à-vis des fournisseurs, vis-à-vis des salariés, taux de rotation du personnel…
• Gouvernance : pourcentage de représentation des femmes dans les conseils d‘administration, critères d‘attribution des rémunérations des dirigeants…
Nous sommes très attentifs à ce que les entreprises dans lesquelles nous souhaitons investir honorent a minima leurs obligations fondamentales en matière de droits de l‘Homme et du travail, de protection de l‘environnement et de lutte contre la corruption et qu‘elles mettent en place les meilleures pratiques possibles. A travers le dialogue, nous les sensibilisons à leurs manquements ou retards et excluons de nos investissements les acteurs qui s‘éloignent le plus de ces obligations. Nous avons également des règles d‘investissement parmi les plus strictes du marché dans les secteurs sensibles (exclusion des entreprises liées au tabac, au charbon, aux armes controversées, au pétrole et gaz non conventionnels ou à l‘amiante, analyses poussées pour les entreprises impliquées dans l‘huile de palme, l‘activité minière ou l‘agriculture, etc.).
En tant qu‘acteur engagé, nous entretenons des contacts réguliers avec les dirigeants et administrateurs pour évaluer, challenger et influencer positivement leurs politiques et stratégies dans les domaines ESG. Avec 22 454 votes en 2019 et des exigences fortes en la matière, nous sommes aussi un acteur reconnu pour son exigence auprès des entreprises via notre politique de vote. Enfin, nous sommes également un acteur engagé dans le cadre de nombreuses coalitions d‘investisseurs, comme Climate Action 100+.

Découvrons ensemble notre politique de vote

A travers vos investissements dans nos fonds, vous nous déléguez le droit de vote aux assemblées générales des entreprises sélectionnées par nos gérants dans ces fonds.

Quelles résolutions sont votées en Assemblée Générale ?

Pour rappel, une Assemblée Générale d‘une entreprise rassemble l‘ensemble des actionnaires, généralement une fois par an, et leur propose de voter autour de 4 grands thèmes :

Qui vote ?

Tous les actionnaires des entreprises ont un droit de vote. Chez BNPP AM nous souhaitons rigoureusement exercer ce droit, c‘est pourquoi nous avons constitué une équipe de 4 experts dédiée à la politique de vote. Cette équipe représente l‘ensemble des fonds et des gérants de BNPP AM lors des assemblées générales et prend des décisions de vote en accord avec nos valeurs. En aucun cas nous ne déléguons à une société externe notre exercice de droit de vote. Notre approche est totalement transparente et nous publions chaque année un rapport de vote qui synthétise notre activité et notre engagement que vous pouvez retrouver ici. Nous publions également le détail de l‘ensemble de nos votes que vous pouvez également consulter ici.

Quels sont les critères que nous analysons avant de voter pour ou contre une résolution ?

Pour chaque assemblée générale, des critères sont analysés au sein des différents thèmes :

Bilan 2020 de notre politique de vote

En 2020, lors du premier semestre, nous avons voté à 19 501 résolutions lors des assemblées générales, avec un taux d‘opposition de plus de 33% aux résolutions proposées. Depuis plusieurs années, nous nous opposons à un nombre grandissant de résolutions (21,9 % en 2018, contre plus de 33 % aujourd‘hui). Cela s‘explique par la révision de nos critères de votes qui deviennent toujours plus exigeants. La plupart de nos oppositions se concentrent sur 3 domaines : la rémunération des dirigeants (avec près de 60 % d‘opposition sur ce type de résolution), les opérations financières (46 % d‘opposition), et l‘élection des administrateurs (37 % d‘opposition). En 2020 nous affichons un taux de 93 % de votes en faveur des résolutions d‘actionnaires liées à la problématique du changement climatique. Nous ne soutenons pas les résolutions managériales (nomination des administrateurs ou approbation des comptes) quand les entreprises ne souhaitent pas s‘engager de manière constructive sur leur stratégie visant à atténuer le changement climatique (54 sociétés et 355 résolutions lors du premier semestre 2020).

Source : 2019 Majority Action, Climate in the Boardroom

Nous décidons parfois de nous abstenir sur certaines résolutions climat lorsque nous sommes par ailleurs engagés dans un dialogue constructif avec ces entreprises, comme cela peut être le cas de certaines entreprises dans le cadre de l‘initiative Climate Action 100+.

L‘impact de la crise liée à la COVID-19 sur les assemblées générales et les votes

En 2020, la plupart des assemblées générales se sont tenues à distance compte tenu de la situation sanitaire. Cependant, cela n‘a pas affecté les discussions actives avec les entreprises. Dans ce contexte exceptionnel, nous avons été particulièrement vigilants dans notre dialogue avec les entreprises sur les mesures mises en place pour tenir compte de la crise sanitaire. Nous avons demandé aux entreprises qu‘elles nous précisent les moyens déployés pour protéger les parties prenantes, salariés, clients et fournisseurs. Nous avons également été amenés à nous opposer davantage aux attributions de dividendes. Cette année, nous nous sommes opposés à 9% des décisions contre 3 % en 2019, face notamment aux incertitudes de la conséquence de cette crise sur la stabilité financière de l‘entreprise.

Téléchargez la brochure

Article extrait du site BNP Paribas Asset Management