Accueil Actualités
Actualités BNP Paribas Banque Privée

Investissements des entrepreneurs : la nouvelle donne

Publié le 23 Juin 2021 - Mis à jour le 23 Juin 2021
Nicolas Otton
Directeur de BNP Paribas Banque Privée et Président de Portzamparc

Plus responsables, plus tournés vers l'économie réelle…

Avec la crise sanitaire et économique, les priorités d’investissement des entrepreneurs ont changé. Les équipes de BNP Paribas Banque Privée se tiennent à leurs côtés pour les aider à donner du sens à leur épargne.

Comment le contexte actuel, entre crise et relance, affecte-t-il les choix des clients de BNP Paribas Banque Privée, notamment les entrepreneurs ?

Cette crise agit comme un accélérateur de tendance. On le voit, par exemple, dans l’usage des outils de banque à distance, qui ont gagné du terrain. L’autre tendance forte, c’est la volonté de nos clients de donner du sens et de l’impact à leur épargne. L’encours de nos mandats ISR (Investissement socialement responsable) a ainsi grimpé en 2 ans à plus 4 milliards d’euros, sur 15 milliards d’euros au total de gestion sous mandat. Nous voulons qu’ils représentent à terme un mandat sur deux. Depuis la fin 2020, il est possible de retrouver ce mandat dans notre offre MyMand@te, le 1er mandat de gestion personnalisable selon ses connaissances financières ou encore ses préférences sectorielles et géographiques. Pour aider nos clients entrepreneurs à orienter leur épargne de façon responsable, nous avons aussi développé myImpact, un simulateur qui aide à déterminer son profil d’investisseur responsable en fonction de ses priorités, en lien avec les 17 Objectifs de développement durable de l’ONU. Par exemple, si je suis sensible aux questions d’éducation ou de transition énergétique, je peux recevoir une proposition pour orienter mon épargne en fonction.

Beaucoup d’épargnants pensent que l’ISR n’est pas compatible avec la performance, que leur répondez-vous ?


Dans nos mandats ISR, nous prenons en compte des critères autres que financiers, dits ESG : environnementaux, sociaux et de gouvernance. Or, durant la crise actuelle, nous observons que ces mandats résistent globalement mieux que les autres. On voit donc que ces critères extrafinanciers sont pertinents dans l’analyse globale des sociétés. De plus, aujourd’hui, nous sommes convaincus que les entreprises n’intégrant pas les critères ESG dans leur stratégie prennent des risques majeurs, en terme de réputation, d’attractivité… Intégrer ces critères est donc aussi pour nous une façon de donner une espérance de rendement durable à nos clients.

BNP Paribas Banque Privée dispose
d’un siège social bd Haussmann à Paris et
de centres de banque privée partout en France.

Toujours dans l’idée de donner du sens à ses placements, y a-t-il d’autres produits qui attirent vos clients entrepreneurs ?

Il y a une attente forte sur le non coté, sur le private equity, donc des placements à plus long terme, non soumis aux fluctuations de la Bourse. En terme de private equity, notre offre est large et continue de s’enrichir. Nous proposons par exemple depuis mars 2021 un nouveau fonds d’investissement en infrastructures privées, en coopération avec BlackRock, leader mondial de la gestion d’actifs. La crise est aussi l’occasion de remettre en avant nos fonds PME, qui bénéficient de l’expertise de Portzamparc, filiale de BNP Paribas Banque Privée.

Comment expliquer cet engouement pour le non coté, que l’on retrouve aussi pour les titres vifs ?

Ces investissements permettent d’abord, même s’il y a un risque en capital, d’aller chercher des espérances de rendement supérieures à celles des produits classiques. C’est intéressant pour des investisseurs qui ont un niveau de connaissance et d’appétence au risque plus élevé que la moyenne. De plus, derrière ces investissements, il y a des histoires d’entreprises, des histoires locales… Dès lors, la performance reflète la valeur intrinsèque, réelle, de l’entreprise, ce qui n’est pas toujours le cas en Bourse. Enfin, même s’ils ont cédé leur affaire, nos clients entrepreneurs restent des entrepreneurs. Avec le private equity, ils sont dans leur environnement, dans leur culture et investissent dans la relance de l’économie.

Une banque dédiée aux entrepreneurs
Les entrepreneurs sont des clients exigeants.
Pour leur apporter dans la durée
des solutions innovantes, rapides et sur mesure,
BNP Paribas Banque Privée s’appuie sur :
un effectif global de
2  000 collaborateurs
pour 110 milliards d’euros d’actifs confiés
200 banquiers
« entreprises » répartis sur tout le territoire
100 banquiers privés
dédiés aux actionnaires-dirigeants,
installés dans les centres d’affaires
20 banquiers privés
« actionnariat familial », présents lors des moments clés :
la transmission, la cession partielle, l’élargissement du tour de table…

Tribune parue dans L’Express du 10 juin 

Notre expert
Nicolas Otton
Directeur de BNP Paribas Banque Privée et Président de Portzamparc