Accueil Actualités
Investissement

Il était une fois Wall Street

Publié le 31 Août 2021 - Mis à jour le 15 Septembre 2021
Xavier Roy
Responsable clientèle privée Portzamparc

« Wall Street » … Le nom de cette rue du quartier de Manhattan ne laisse pas insensible. Dans l’imaginaire collectif, ce nom est associé aux grandes manœuvres financières, aux traders et à la puissance financière des Etats-Unis. Plus simplement, Wall Street fait référence à la Bourse de New York : Le New York Stock Exchange (ou NYSE).

Mais connaissez-vous l’histoire de la plus grande place financière mondiale ?

Il y a plus de 350 ans, Wall Street n’était qu’un modeste chemin de terre qui longeait un mur fortifié construit par les colons hollandais pour protéger leur possession de la Nouvelle-Amsterdam. Ce mur (« wall » signifie « mur ») devait prémunir les Hollandais des incursions des amérindiens Lenapes et des convoitises britanniques. Mais cet édifice n’empêcha pas les Britanniques de s’accaparer la colonie hollandaise et de la rebaptiser New York en hommage au frère du roi Charles II, le Duc d’York. C’est donc ce mur (détruit par les Anglais en 1699) qui a donné son nom à l’une des plus célèbres rues de New York.

Mais l’Histoire n’est jamais un long fleuve tranquille… Selon d’autres sources, il faut remonter au début du XVIIème siècle avec l’arrivée d’immigrants belges wallons. Ces derniers auraient acheté les terres autour de Manhattan avant de les laisser aux Hollandais. Et auraient ainsi donné le nom de « rue des Wallons » ou « Waal Straat ».

Le 17 mai 1792, la Bourse de New York est créée par 24 agents de change qui fixent un taux de commission similaire à toutes les ventes de titres via une place d’échange centralisée. C’est l’accord de « Buttonwood tree ». Le nom fait allusion au platane d’Occident où se réunissaient commerçants et marchands pour négocier.

Le succès est vite au rendez-vous et New York devient la 1ère place boursière du pays avant de dépasser la place de Londres au sortir de la Première Guerre mondiale (1914-1918). C’est à partir de cette époque que Wall Street devient le centre financier le plus puissant au monde.

Pour autant, devenir la 1ère place financière au monde n’a pas épargné Wall Street des coups de tabac. Les plus fameux : le « jeudi noir » du 24 octobre 1929 marquant le début de la Grande Dépression. Ou encore le « lundi noir » du 19 octobre 1987 où l’indice Dow Jones a chuté en 1 seule journée de 22,6%. Plus proche de nous, la Bourse de New York a dû fermer ses portes suite aux attentats du World Trade Center. Enfin, la crise sanitaire (Covid-19) a frappé Wall Street en mars 2020 avant de se remettre et repartir à l’assaut de nouveaux records.

Sauriez-vous nommer les principaux indices de la place de New York ?

La Bourse de New York loge en son sein 3 indices mondialement connus : le Dow Jones, le Nasdaq et le S&P 500.

Le Dow Jones (ou Dow Jones Industrial Average) est l’indice boursier le plus vieux au monde. Il naît en 1884 sous l’impulsion de deux journalistes, Charles Dow et Edward Jones,. Il se compose de 30 entreprises américaines comme Boeing, Coca-Cola ou Walt Disney, soit des secteurs aussi variés que l’aéronautique, la boisson ou le divertissement.

Le Nasdaq (National Association of Securities Dealers Automated Quotations) est un indice créé le 4 février 1971 qui regroupe des entreprises opérant, en majorité, dans le secteur technologique (Microsoft, Facebook, Amazon…). Il contient environ 2 500 valeurs.

Enfin, le S&P 500, créé le 4 mars 1957, est constitué de 500 grandes entreprises jugées représentatives de l’économie américaine. Il englobe tous les secteurs d’activités. C’est ainsi l’indice de référence aux Etats-Unis. Il regroupe notamment Apple, Visa ou Procter & Gamble et couvre environ 85% de la capitalisation boursière américaine.

Notre expert
Xavier Roy
Responsable clientèle privée Portzamparc