Accueil Actualités
Investissement

De l’intérêt d’une gestion sous mandat

Publié le 28 Mai 2021 - Mis à jour le 28 Mai 2021

Déléguer la gestion de son portefeuille peut se révéler utile pour se prémunir contre le risque et capter les opportunités dans un contexte de marché difficile.

L’année 2020 a été marquée, entre autres faits notables, par un regain de volatilité sur les marchés et la généralisation d’un contexte de taux bas. Un environnement dans lequel il peut être difficile, pour un investisseur particulier, de gérer au mieux son portefeuille. La gestion sous mandat se révèle, alors, salutaire pour se prémunir des risques et capter les opportunités inhérentes à ces conditions de marché. « Elle s’appuie sur l’expertise de professionnels aguerris qui vont faire preuve d’une grande réactivité, le cas échéant, dans la mise en place de stratégies adaptées à un contexte particulier », résume Pierre-Marie Piquet, responsable de la Gestion des portefeuilles privés chez BNP Paribas Banque Privée.

La construction et la gestion en continu d’allocations leur confèrent, par ailleurs, une vision globalisante propre à trouver des solutions en fonction des attentes et du profil de risque des clients. C’est notamment le cas dans l’environnement de taux bas. « La situation sur le marché obligataire incite les investisseurs à être innovants pour trouver du rendement, détaille Pierre-Marie Piquet. Cela nécessite à la fois d’aller chercher du risque mais aussi de la diversification et de la décorrélation grâce, en particulier, à des stratégies alternatives que les professionnels sont plus à même de trouver et de calibrer. »

Cette expertise se révèle aussi très utile dans les phases de turbulences. « Plus les marchés sont volatils et plus il est important d’être bien informé afin de prendre la bonne décision, souligne le responsable de la Gestion des portefeuilles privés chez BNP Paribas Banque Privée. Or, bien souvent, un investisseur particulier n’aura pas le recul nécessaire et sera sous l’emprise d’émotions souvent exacerbées dans ce genre de situations. » Conjuguant recherche de performance et prévention des risques, la gestion sous mandat apparaît, en définitive, comme une solution pertinente pour maximiser le couple rendement-risque. Un service pertinent qui présente, par ailleurs, l’avantage de se décliner en version digitale. MyMand@te permet, en effet, de définir son mandat sur mesure en fonction de son profil d’investisseur et de son appétence au risque. « Cette solution profite simultanément des capacités d’un algorithme sophistiqué et de l’expertise d’une équipe de gestion expérimentée, résume Pierre-Marie Piquet. Sur cette base, MyMand@te peut proposer un grand nombre de combinaisons de gestion afin de répondre à tous les profils de nos clients et leur soumettre un portefeuille virtuel personnalisé qu’ils testeront avant d’y souscrire. » Surtout, à partir de leur espace personnel, ces derniers ont aussi la possibilité de suivre la performance de leur mandat et, éventuellement, de modifier leur profil.

Découvrez MyMand@te

BPI France : un fond pour soutenir les PME

Bpifrance a lancé un nouveau fonds destiné à financer les petites et moyennes entreprises françaises grâce à l’investissement des particuliers. Ce fonds Bpifrance Entreprises 1 prend la forme d’un fonds commun de placement à risque (FCPR) éligible au PEA-PME permettant aux Français d’investir dans un portefeuille de capital-investissement diversifié de plus de 1 500 entreprises principalement non cotées françaises et européennes. La somme investie, pour une période d’au moins six ans et pour un montant minimum de 5 000 € (capital non garanti), vise principalement à soutenir l’activité des entreprises dont les besoins en fonds propres se sont accrus avec la crise. Votre banquier est à votre disposition pour vous communiquer le calendrier et les conditions de souscription au fonds Bpifrance Entreprises 1.

Article extrait de la lettre patrimoniale n°75 du mois de janvier 2021