Accueil Actualités
Actualités BNP Paribas Banque Privée

BNP Paribas Banque Privée s'engage auprès de la Fondation de France

Publié le 07 Janvier 2021 - Mis à jour le 07 Janvier 2021

Dans le cadre du soutien de BNP Paribas au premier organisme philanthropique français, la Banque Privée reverse une partie de ses revenus sur son offre en investissement socialement responsable (ISR) à la Fondation de France.

L’engagement d’entreprise est dans l’ADN de BNP Paribas. La création, il y a trois ans, d’une direction de l’Engagement chargée de piloter son action en matière de développement économique, d’environnement, d’inclusion sociale, de valorisation des territoires et du respect des droits de l’homme en est un parfait exemple. Cette initiative s’inscrit en réalité dans la continuité d’une politique d’engagement bien plus antérieure. En effet, l’un de ses points de départ est le partenariat noué il y a plus de 30 ans avec la Fondation de France pour accompagner l’organisme dans ses actions en faveur d’une société plus digne et plus juste. « BNP Paribas est un partenaire majeur et de longue date, confirme Axelle Davezac, directrice générale de la Fondation de France. Nous abritons depuis sa création la Fondation du groupe BNP Paribas. Par ailleurs, grâce à l’activité de conseil en philanthropie de la Banque Privée, nombreux sont ses clients qui sont des donateurs réguliers de la Fondation de France, et nous avons aidé certains à créer leur propre fondation que nous abritons. »

L’INTÉRÊT CROISSANT POUR L’ISR

BNP Paribas Banque Privée a été à l’initiative, il y a trois ans, d’un nouvel élan. « Nous avons décidé de verser une partie  de nos revenus tirés de l’investissement socialement responsable (ISR) à certains programmes soutenus par la Fondation de France, résume Guillaume Pietruschi, directeur Produits et Marchés de BNP Paribas Banque Privée. En ligne avec les axes de la direction de l’Engagement du Groupe,  cette démarche fait sens dans le lien direct qu’elle tisse entre la finance responsable et l’action effective et engagée de notre partenaire historique. » Concrètement, une part des commissions de gestion sur les mandats ISR de la Banque Privée (ISR Croissance Assurance, ISR Défensif Assurance, ISR Croissance et ISR Défensif) et une part des rétrocessions sur les fonds BNP Paribas Multigestion (ISR Actions Euro et ISR Actions Monde) viennent ainsi accompagner financièrement les projets soutenus par la Fondation de France. Cette initiative est en ligne avec le souhait des particuliers soucieux de donner davantage de sens à leur épargne.
 
« L’évolution des montants versés à la Fondation de France est une preuve tangible de ce  succès  puisqu’elle  traduit une hausse constante des souscriptions et des encours ISR, souligne Guillaume Pietruschi. En effet, le montant des revenus reversés sous forme de dons a été multiplié par trois en 2020 pour atteindre 100 000 €. Et il devrait encore progresser l’an prochain. »

QUATRE THÉMATIQUES PRIVILÉGIÉES

BNP Paribas Banque Privée a sélectionné au sein des programmes soutenus par la Fondation de France quatre axes qui répondent aux priorités d’action définies par la direction de l’Engagement de BNP Paribas. Le premier axe concerne l’environnement et la préservation du littoral français. Le deuxième porte sur l’emploi et l’aide aux personnes en difficulté pour accéder au marché du travail. Le troisième est relatif au décrochage scolaire en redonnant aux collégiens en difficulté goût aux études et à l’apprentissage. Enfin, le quatrième axe porte sur l’insertion et l’émancipation des jeunes femmes des quartiers populaires.

Sur la thématique de l’environnement, BNP Paribas Banque Privée soutient par exemple le projet relatif à la sauvegarde du littoral de la presqu’île de Gâvres, en Bretagne, ou encore celui d’une friche écoculturelle au cœur du quartier de Savanna, à Saint-Paul de La Réunion. Sur le quatrième axe, elle est aussi engagée dans le programme « Allez les filles » accompagnant l’association Heka, à Chinon (37), qui, grâce à des « ateliers cirques », rend plus accessible l’activité physique aux  jeunes  filles dans les quartiers sensibles et les zones rurales isolées. Sur chaque thématique, les équipes de la Fondation de France sélectionnent rigoureusement les projets dans lesquels BNP Paribas Banque Privée s’engage et en assurent un suivi méthodique.

Afin de mesurer l’impact concret de cet engagement, l’avancée effective de chaque projet fait l’objet d’un bilan annuel. Celui-ci est disponible sur demande auprès des banquiers privés ou sur le site de la Fondation de France accessible depuis l’espace philanthropie du site mabanqueprivee.bnpparibas. Les clients de la Banque Privée ont aussi l’opportunité de faire un don – leur ouvrant notamment une réduction d’impôt sur le revenu ou d’impôt sur la fortune immobilière (IFI) – avec  la garantie de l’engagement et de la qualité des programmes sélectionnés et suivis par la Fondation de France. « Au-delà de l’investissement philanthropique dans des projets structurants, les dons restent plus que jamais essentiels pour répondre à des événements de crise tels que la mobilisation au moment du confinement en France ou la catastrophe survenue cet été au Liban », précise Axelle Davezac.

Une émission obligataire innovante

Les marchés obligataires ne sont pas en reste quant à la prise en compte des problématiques de développement durable. Si les green bonds ont ouvert la voie en permettant la levée de capitaux dédiés à des projets durables spécifiques, d’autres instruments permettent une  approche plus large. C’est le cas des obligations indexées sur le développement durable (« Sustainable Linked Bonds » ou SLBs) dont le coupon ou le montant remboursé à maturité sont fonction d’un ensemble d’indicateurs ESG, audités chaque année. En septembre 2020, Chanel est devenu le premier émetteur non noté à placer une telle émission, visant à soutenir la stratégie de développement durable du groupe. « Chanel fait ainsi figure d’exemple en créant un cadre ambitieux et transparent fondé sur des données scientifiques, souligne Jean-Laurent Bonnafé, Administrateur et Directeur Général du groupe BNP Paribas. Nous sommes fiers de l’accompagner dans cette démarche en structurant et en émettant ces obligations innovantes ». La maison de luxe française s’est fixé des objectifs ambitieux, comme la réduction de 50 % de ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030.

Article extrait de la lettre patrimoniale n°74 du mois de octobre 2020