Accueil Actualités
Investissement

Agrifrance publie son rapport annuel 2021 sur le renouvellement des jeunes générations

Publié le 10 Juin 2021 - Mis à jour le 22 Septembre 2021
Benoît Léchenault
Responsable d'Agrifrance BNP Paribas Wealth Management

Focus sur le renouvellement des jeunes générations dans le milieu rural

AGRIFRANCE, département spécialisé de BNP Paribas Wealth Management, publie sa note de conjoncture sur le marché du foncier rural français et se penche cette année sur la problématique du renouvellement des jeunes générations dans le monde rural.

La crise sanitaire de la Covid-19 a renforcé les enjeux liés à la souveraineté alimentaire et à l’accès à une alimentation saine, locale et de qualité. Le maintien d’une population agricole constitue donc un défi majeur.  

« Depuis les années 60, la baisse du nombre d’agriculteurs est constante et contrairement aux idées reçues, la France n’est pas un cas isolé. L’Union européenne connaît en effet un fort changement structurel. Dans ces conditions, l’installation de jeunes agriculteurs européens est un véritable défi ! En France, la situation est moins négative qu’il n’y paraît, car le foncier est souvent moins cher qu’à l’étranger et les productions sont extrêmement diversifiées. Des solutions à l’installation de jeunes agriculteurs ou viticulteurs, existent. Le monde rural doit tout simplement évoluer et continuer de s’adapter. »

Benoit Léchenault, Directeur d’Agrifrance, BNP Paribas Wealth Management

Les grandes tendances de l’étude :

A l’échelle européenne,

La France suit les mêmes tendances, mais le foncier y est souvent plus important et moins cher qu’à l’étranger. Les productions sont par ailleurs extrêmement diversifiées.

S’installer en agriculture ou en viticulture est un enjeu de société et d’aménagement du territoire. Selon le Centre d’Economie Rural (CERFRANCE), d’ici à 2030, la filière agricole et viticole devrait assister à un phénomène de « multipolarité » : grandes surfaces, avec faible coût de production et économie d’échelle, contractualisation, développement de marchés de niche, commercialisation en circuit-court, pluriactivité… Aucun modèle, ni aucun profil n’est donc à rejeter.

La seconde partie de l’étude est consacrée au marché du foncier rural français :

Dans un environnement économique au ralenti, les volumes de transaction baissent, mais les prix du foncier rural français ont fait preuve d’une grande résilience. Les valeurs progressent sur les 3 marchés du foncier rural français, en agriculture, viticulture et forêt. 

Pour télécharger le rapport complet, rendez-vous sur le site Wealth Management

Notre expert
Benoît Léchenault
Responsable d'Agrifrance BNP Paribas Wealth Management