Accueil Actualités

Agrifrance publie sa note de conjoncture 2022 sur l'investissement foncier rural en France

Publié le 16 Juin 2022 - Mis à jour le 16 Juin 2022
Benoît Léchenault
Responsable d'Agrifrance BNP Paribas Wealth Management

L’étude 2022 d’AGRIFRANCE - département spécialisé de BNP Paribas Wealth Management- dresse un état des lieux du marché du foncier rural en France sur fond de reprise économique post-pandémique et de tensions inflationnistes sur les marchés.

« Comme chaque année, nous avons le plaisir de vous présenter notre note de conjoncture sur l’investissement en foncier rural. Le deuxième trimestre 2021 a révélé une forte reprise de l’activité économique entrainant, à la faveur de l’arrêt du confinement, une désorganisation des marchés de l’emploi, de l’énergie, des matières premières, du transport et de la logistique. Début 2022, la crise en Ukraine a amplifié le phénomène et les différents acteurs économiques semblent désarçonnés. Sur le marché des matières premières agricoles, on assiste à une envolée des prix, sans savoir si cette envolée va s’arrêter. Dans cet environnement incertain et complexe, le foncier rural tire son épingle du jeu. Il reste très apprécié pour son côté défensif en diversification de patrimoine. Avec le retour de l’inflation, il devrait continuer de s’apprécier. »

Benoît Léchenault, Directeur d’Agrifrance

Retrouvez les grandes tendances de l’investissement en foncier rural :

Marchés agricoles :

o    2021 est une année historique en céréales: la récolte mondiale est la plus importante de l’histoire avec plus de 2 287 millions de tonnes produites.

o    Pourtant, les prix des céréales ont fortement augmenté en 2021 et continuent leur progression en 2022. La Chine concentre près de 50% des stocks de matières premières agricoles disponibles et l’Ukraine et la Russie contribuent à une partie importante des exportations mondiales (78 % sur le tournesol, 33 % sur le blé). Dans ce contexte de crise, doublé d’une forte demande liée à la reprise de l’activité économique mondiale, cette inflation sur les céréales devrait perdurer.

o    Depuis 10 ans, le prix du foncier agricole français a progressé de 4 % par an en moyenne, mais il reste l’un des moins chers d’Europe, il existe donc un réel potentiel d’appréciation.  

Vignobles :

o    Avec approximativement 36 millions d’hectolitres, la France connaît en 2021 sa plus faible production agricole depuis 1970. Par rapport à 2020, la production française baisse de 23 %. L’Espagne et l’Italie, sont moins impactés et leur production baissent respectivement de moins 9 et moins 10 %.

o    En 2021, avec des exportations records (plus 28 % par rapport à 2020), le marché des vins français reste très dynamique, dépassant même les niveaux pré-pandémiques. La réouverture des bars et des restaurants, ainsi que la reprise du tourisme portent cette relance, qui concerne également les grands crus. La pandémie a poussé le consommateur vers des produits de qualité, à plus forte valeur ajoutée. La tendance est à consommer moins, mais mieux.

o    Dans ce contexte, les valeurs du foncier viticole sont légèrement en repli en 2021, mais des disparités importantes existent entre les régions ; la Bourgogne, voit par exemple ses prix augmenter de 5 % contrairement au Bordelais dont les prix tendent à baisser ; y compris dans ses appellations prestigieuses comme Pomerol ou Margaux.

Forêts :

o    Le marché des bois est également sous tension. Plusieurs facteurs, comme la reprise de l’économie mondiale et des difficultés logistiques, ou encore la fermeture des exploitations forestières en Chine pour 100 ans, expliquent cette forte demande en bois.

o    Les résineux connaissent ainsi une augmentation de 37 % du prix au m3 en 2021. Les feuillus ne sont pas en reste, avec une hausse de prix record de plus de 20 %.

Sur le marché des forêts de plus de 100 hectares sur lequel AGRIFRANCE intervient, on constate une offre limitée face à une demande très soutenue qui tire les prix vers le haut. Les perspectives de valorisation des crédits carbone renchérissent l’appétit de certains investisseurs



À propos d’Agrifrance

Au sein de BNP Paribas Wealth Management, AGRIFRANCE est le département spécialisé sur le marché du foncier rural : propriétés viticoles, belles demeures de prestige, domaines agricoles, massifs forestiers. Avec une expérience dans ce domaine acquise depuis plus de 45 ans, AGRIFRANCE accompagne ses clients dans leur démarche patrimoniale. Grâce à un réseau de professionnels reconnus, AGRIFRANCE est en mesure de fournir des services complémentaires, tels que l’expertise ou la gestion de propriétés rurales. Depuis près de 20 ans, AGRIFRANCE publie sa note de conjoncture annuelle et apporte un éclairage précis sur l’investissement en foncier rural. Cette année, l’étude propose un focus sur le renouvellement des générations dans le monde rural. AGRIFRANCE s’inscrit dans l’offre différenciante « Private and Alternative Investments » de BNP Paribas Wealth Management au même titre que le Private Equity et l'Immobilier.

Notre expert
Benoît Léchenault
Responsable d'Agrifrance BNP Paribas Wealth Management

Tag(s) associé(s) : Agrifrance